Sharing is caring!

La question du financement reste déterminante pour mener à bien son projet immobilier. Quels leviers peut-on actionner pour alléger le coût du crédit ? ce « stress test » (test de résistance bancaire) vous permet de savoir jusqu’où votre banquier peut être mis à contribution.

Je peux bénéficier d’un délai pour commencer à rembourser mon crédit immobilier ?

Vrai :  Avec le différé, total ou partiel, je commence à rembourser les mensualités après avoir débloqué tout ou partie du capital. Cette modalité peut être accordée dans le cadre d’un achat sur plan ou d’un projet de construction. Elle permet de disposer des fonds alors que le logement n’est pas encore livré. Dans ces conditions, seul le coût de l’assurance emprunteur doit être réglé, tandis que le remboursement du crédit démarre à la livraison du bien.

Je n’ai pas intérêt à renégocier mon crédit immobilier actuellement ?

Faux : Si les taux ont légèrement augmenté, passant en moyenne de 1,311 à 1,34 % selon l’observatoire Crédit Logement CSA, ils demeurent très avantageux et se situent toujours à des niveaux historiquement bas. Des emprunts contractés il y a 24 mois – à 2,38% en moyenne – méritent forcément d’être renégociés. Pour un emprunt de 150 000 € sur 15 ans, cela peut représenter une économie de 72€ par mois. Nous vous laissons faire le calcul !

Je peux bénéficier d’un prêt à taux zéro pour tout achat immobilier ?

Faux : Le prêt à taux zéro (PTZ) ne concerne que les primo-accédant qui n’ont pas été propriétaire de leur logement depuis 2 ans. Grâce à ce dispositif, ils peuvent financer, sous conditions, jusqu’à 40% du coût de leur acquisition. Précisons que le PTZ s’applique, tant pour le financement d’une construction neuve que pour l’achat d’un bien ancien à condition d’y réaliser des travaux.

Je peux changer d’assurance emprunteur à tout moment.

Vrai : Alors que la loi Hamon de 2014 permettait de renégocier son assurance emprunteur dans les 12 mois suivant sa souscription, la loi Sapin 2 autorise l’emprunteur à renégocier son contrat chaque année à sa date anniversaire. Les prêts accordés à partir du 1 er mars 2017 pourront bénéficier de cette mesure, tandis qu’il faudra attendre le 1er janvier 2018 pour les contrats en cours.

Je peux emprunter à 1 % pour acheter ma résidence secondaire avec le PAL ?

Faux : Le Prêt Action Logement (PAL) profite, bien sûr, aux personnes qui envisagent d’acheter un bien immobilier, mais cela doit concerner leur résidence principale. Elles doivent par ailleurs être salariées d’une entreprise privée employant 10 salariés au moins. Le montant maximum du prêt correspond à 30% du coût total de l’opération.

Je peux emprunter à taux zéro pour financer des travaux ?

Vrai : l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Ce prêt peut être accordé aux propriétaires de logement et au syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2018. Le montant maximum accordé est de 30 000€, remboursable sans intérêt. Depuis le 1er juillet 2016, il est possible de demander un 2nd prêt pour le même logement, mais la somme des 2 prêts ne doit pas dépasser 30 000€.

Je dois nécessairement régler des intérêts intercalaires ?

Faux : Les intérêts intercalaires s’appliquent lorsque l’on utilise son crédit immobilier sans avoir commencé à rembourser les mensualités. Cela se produit généralement lors d’un projet de construction, où il faut régler des factures et, en plus, payer un loyer, e qui donne de la souplesse au niveau de son budget. Les intérêts intercalaires s’appliquent sur le capital emprunté et s’ajoutent aux intérêts fixés pour le prêt immobilier. Il vaut donc mieux négocier un différé total ou partiel, qui coûte moins cher.

J’ai intérêt à faire un remboursement anticipé.

Faux mais en théorie non, à moins de trouver des conditions vraiment intéressantes dans une autre banque. Car les indemnités de remboursement représentent au maximum 6 mois d’intérêts des sommes remboursées (au taux moyen du prêt) et 3% du Capital restant dû. Il importe de bien faire ses comptes avant de prendre sa décision !

Enregistrer

A lire aussi