Sharing is caring!

Elle souffre d’une réputation de poisson peu raffiné aux senteurs corsées mais pourtant, sardina pilchardus mérite au contraire, une place de choix dans nos plats, tant elle s’adapte à toutes les envies et tous les goûts.

La sardine, elle vient d’où et elle apporte quoi en vitamines et nutriments ?

Méditerranée, Atlantique nord, Irlande, ou même Açores et Sénégal elle aime voguer à travers les flots. Issue d’une famille nommée «clupéidés» (d’où le nom des collectionneurs de boites de sardines : les «clupéidophiles »). Elle plaisait déjà aux Grecs de l’Antiquité.

Et pour la santé il y a les fameux Oméga 3. Dotés d’effets pro­tecteurs sur le système cardiovasculaire, mais aussi du phosphore et des vitamines B3, B6. On y trouve également une concentration élevée en sélé­nium, un oligo-élément aux propriétés anti oxydantes.

Je la choisie comment sur l’étal du poissonnier ?

Pêchée de mai à novembre, elle doit présenter un corps raide – tenez-la (discrètement) du bout des doigts pour en vérifier la fer­meté- la peau brillante couverte d ‘écailles, l’œil noir et sans tâches de sang. Et si elle est accompagnée du sigle MSC (Marine Stewardship Council), Synonyme de pêche durable et de bonnes pratiques, c’est encore mieux !

Fraîche, je la cuisine comment ?

Grillée poêlée, au barbecue, sur plancha. Crue, en marinade, c’est aussi un bonheur. Quelques associations alléchantes Avec un yaourt nature, du fromage blanc, du mascarpone.

Pour des tartines ultra saines (avec sel et poivres sur des toasts grillés). L’indétrônable citron, jaune ou vert, lui fait la cour avec succès. Parsemez son zeste et son jus sur un filet pour un ceviche express. Et sur­tout, mangez-la 48 heures maximum après l’avoir achetée, pas plus !

La colonne vertébrale est une source ines­timable de calcium,

Alors, on essaye de ne pas s’en débarrasser, mais si vous êtes défi­nitivement réticent(e) à ce plaisir nutritionnel, demandez à votre poissonnier de lever les filets de sardines et en retirer l’arête centrale. Rincez les filets et épongez-les simplement.

La sardine millésimée en boîte, c’est bidon ?

On la conserve volontiers dans l’huile durant plusieurs mois, voire des années, et elle a la réputation de se bonifier avec le temps comme le vin de qualité. Dans les conser­veries industrielles françaises, on utilise surtout de la sardine congelée, le plus souvent pêchée au large du Maroc. Mais des mai­sons comme La Quiberonnaise, La Belle-Iloise, mettent en boîte la sardine fraîche péchée en Atlantique.

La sardine millésimée c’est bidon ? Oh que nom ! Car conservée dans l’huile durant 7-8 ans, dans une boîte en fer-blanc (et pas en aluminium I). Elle délivre â l’ouverture une incroyable maturité, une complexité de goûts Indéniable, aux notes confites. N’oubliez pas de retourner la boîte deux fois par an pour que le contenu se mélange bien.

Enregistrer

A lire aussi