Sharing is caring!

L’entretien et la maintenance d’un véhicule récréatif ou d’un camping-car, lorsqu’ils sont effectués sur une base régulière, peuvent ajouter des années de plaisir et préserver la valeur de ce qui est le plus souvent un investissement important. L’utilisation irrégulière d’un véhicule de loisir comme un camping-car, et le fait d’être stationné au même endroit pendant de longues périodes augmentent l’importance de faire un entretien régulier, de sorte que votre véhicule soit prêt à fonctionner parfaitement lorsque vous en aurez besoin. Les spécialistes de chez https://www.ypocamp.fr vous donnent plusieurs conseils :

L’entretien :

– L’entretien d’un véhicule récréatif ou d’un camping-car commence par l’achat d’une bâche ou d’un abri pour protéger l’extérieur des intempéries. Bien que les phénomènes météorologiques violents puissent certainement être un facteur d’usure, de déchirure et de dommages à un véhicule, ces événements ont tendance à être relativement isolés. Le seul élément dont chaque véhicule doit être protégé en permanence est le soleil.

La chaleur et les rayons UV nocifs peuvent accélérer le vieillissement de l’intérieur comme de l’extérieur de votre véhicule. Là où la lumière directe du soleil s’estompe à l’extérieur, l’intérieur peut atteindre une température digne d’un four, ce qui risque d’endommager les surfaces directement exposées à la lumière du soleil par les fenêtres, et d’entraîner des fissures des stratifiés et des plastiques, en particulier. En fait, les jours où les températures atteignent les 30°C à l’extérieur, la température dans un camping-car peut avoisiner les 30° dedans. Sachant que l’eau bout à 100 degrés, il est aisé de comprendre en quoi l’intérieur d’un camping-car peut souffrir d’une exposition régulière à des températures élevées.

– Une protection optimale peut être assurée par l’achat d’un carport ou d’une housse de protection entièrement fermée. Les modèles de housses pour camping-car ont largement évoluées depuis leurs débuts, et les options abondent désormais pour protéger ce type de véhicule des éléments. Un véhicule garé sous un abri a par ailleurs moins besoin d’être lavé, évitant les fientes d’oiseaux et autres traces de sève des arbres.

La maintenance :

– Veillez à changer régulièrement le filtre à carburant. Un filtre propre maximisera le débit de carburant vers le moteur, allégera la charge de la pompe à carburant et évitera les frais de réparation des injecteurs de carburant obstrués.

– Vérifier les capteurs d’oxygène. Sur les véhicules les plus anciens en particulier, les capteurs d’oxygène peuvent s’user progressivement sans qu’aucun voyant ne s’allume. La puissance et la consommation de carburant peuvent s’en ressentir.

– Remplacez les filtres à air si nécessaire.

– Remplacez régulièrement le liquide de frein. Ce point est régulièrement négligé, mais le liquide de frein, en particulier pendant de longues périodes d’inactivité, peut absorber l’eau, ce qui réduit son point d’ébullition et peut rendre les freins inutilisables. Le liquide de frein à haut point d’ébullition recommandé par le fabricant devrait être ajouté au début de chaque saison de conduite pour assurer une sécurité optimale.

– Changer l’huile. Changer l’huile en même temps que le liquide de frein est une bonne habitude à prendre.

Plus d’infos utiles sur le site web ypocamp.